Français News

Référendum du 26 Septembre, un Vote Décisif Pour le Peuple Suisse

By Margherita Dacquino

Ce dimanche, les Suisses voteront au regard de deux initiatives très différentes dans leur contenu mais toutes deux attaquant un pilier du status quo suisse.  D’un côté, un combat pour l’égalité des droits civils et contre l’hétéronormativité ; de l’autre un combat pour un système fiscal plus équitable.

En décembre 2020 le Parlement et le Conseil fédéral ont décidé d’ouvrir le mariage civil aux couples homosexuels. Cette modification du code civil n’a évidemment pas convaincu les partis conservateurs de droite tels que l’ UDC et le UDF, qui se sont vite mobilisés contre ce projet en lançant un référendum. Malheureusement pour ces champions de droite, surtout défenseurs des valeurs chrétiennes et de la procréation hétérosexuelle, les sondages révèlent que le vote populaire est assez favorable à l’initiative pour le mariage pour tous, même si les dernières données montrent une légère baisse dans le soutien.

Depuis 2007, les couples homosexuels peuvent faire reconnaître leur union à travers le partenariat enregistré et accéder ainsi à l’adoption interne au couple, c’est-à-dire de l’enfant du partenaire. Qu’est-ce qui va changer avec l’accès au mariage civil ? Pourquoi la communauté LGBTQIA+ s’acharne aussi tant pour accéder à une institution sociale patriarcale et conservatrice ? 

La réponse réside dans le fait que dans plusieurs sociétés le mariage est un contrat entre deux individus qui comporte des obligations et des droits – surtout des droits. Et ce sont exactement ces droits qui sont au centre du combat. En effet, le mariage garantirait aux couples homosexuels l’accès à la naturalisation facilitée du conjoint étranger, le droit à l’adoption conjointe, et enfin une passerelle à la PMA pour les couples lesbiens. 

Si pour beaucoup d’entre nous cette demande d’égalité face aux droits civils paraît justifiée et anodine, elle fait toutefois l’objet d’une opposition obstinée par ses adversaires. Ceux-ci placent au centre de leur lutte la défense de l’enfant ainsi que son droit à avoir une mère et un père. Or, pour les militantes du mariage pour tous, au fond de cette opposition il n’y a que de l’homophobie, un déni de l’amour homosexuel, et la conviction qu’un couple de même sexe ne puisse pas grandir un enfant correctement. 

Il s’agit d’un combat idéologique, social et générationnel. On devrait alors tous revoir nos aprioris et reconnaître qu’il n’y a pas une seule façon d’aimer, ni d’être parent.

L’autre combat objet de référendum est celui mené par la Jeunesse socialiste pour réduire les inégalités de richesse entre suisses. L’initiative 99%, ou « Alléger les impôts sur les salaires, imposer équitablement le capital », vise les revenus du capital, en permettant selon les promoteurs de l’initiative de taxer les grandes fortunes, à savoir le 1% de la population qui possède 43% de la richesse totale du pays

Cette initiative se situe dans un contexte de croissance des inégalités, la part des richesses détenue par les super riches augmentant année après année. Il ne faut toutefois pas oublier que la Suisse possède un des systèmes redistributifs les plus développés d’Europe. Depuis quelques années pourtant, cette redistribution n’empêche pas entièrement le creusement des inégalités. 

L’initiative 99% pour un système fiscal plus juste peut alors paraître comme un pas en avant vers plus d’égalité. Cependant, elle a été fortement critiquée et les sondages montrent un faible soutien populaire, ceci provenant principalement des classes les moins aisées. L’initiative est attaquée d’abord pour son ambiguïté, puisque on ne comprend pas exactement qui en sera touché, puis pour sa formulation démagogique. 

A ces accusations les socialistes répondent en rappelant que cette ambiguïté devrait plutôt être considérée positivement en tant que flexibilité du texte d’initiative qui permettrait au parlement d’adapter la volonté populaire aux nécessités économiques du pays et des citoyens, en protégeant par exemple les PME (start-ups, petites moyennes entreprises familiales, etc.).

Enfin, ce dimanche l’électorat suisse décidera de l’avenir de sa société. On espère qu’il sera une grand journée pour l’égalité en droits civils et un petit pas vers une fiscalité plus juste.


Photo by Element5 Digital on Unsplash

1 comment on “Référendum du 26 Septembre, un Vote Décisif Pour le Peuple Suisse

  1. Pingback: Hétéronormativité et Traditionalisme en Suisse: Comment Retrouver une Spiritualité Affranchie de Pressions Sociales? – The Graduate Press

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: