Français News

Le Conseil fédéral opte pour une stratégie de déconfinement “lente et progressive”

Après les annonces du Conseil Fédéral, le gouvernement genevois attend des précisions.

par Adriana Stimoli
Publié par The Graduate Press en anglais, le 17 avril 2020

Sept semaines après l’annonce des premières mesures exceptionnelles prises par la Confédération dans le cadre de la crise liée au Covid-19, le Conseil Fédéral a annoncé jeudi 16 avril lors d’une conférence de presse très attendue, les étapes permettant un assouplissement des mesures de confinement à partir du 27 avril prochain. Alain Berset, conseiller fédéral à la tête du Département de l’Intérieur, a commencé par rappeler que les mesures de semi-confinement avaient jusqu’ici été bien suivies par la population suisse, et qu’en conséquence la situation épidémiologique actuelle permettait d’entrevoir un assouplissement des règles de confinement. 

La transition d’une situation de confinement à celle d’un déconfinement débute donc le lundi 27 avril. Une sortie de crise qu’Alain Berset qualifie de « lente, progressive » et devant se dérouler « par étapes », dès lors qu’il s’agit de « ne pas gâcher tous les efforts entrepris jusqu’ici » et de surtout «continuer à respecter les règles de distanciation sociale et d’hygiène». Ainsi « agir aussi vite que possible mais aussi lentement que nécessaire » est la phrase clé résumant la stratégie des autorités helvétiques, qu’Alain Berset répétera à plusieurs reprise tout au long de la conférence de presse. 

Une première étape: le 27 Avril 

  • Les consultations ambulatoires et traitements médicaux, à l’instar des opérations non-urgentes et visites médicales, seront à nouveau garantis. Les cabinets de médecin, dentiste et physiothérapie pourront rouvrir.  
  • Toutes les prestations de service à la personne seront à nouveau autorisées. Entre autres, cette catégorie inclut les salons de coiffure mais aussi les cabinets d’esthétiques, de massage et les salons de tattoos.
  • Les centres de bricolages, ainsi que les magasins de fleuristes, de jardinage et de constructions pourront également rouvrir.
  • Tous les commerces et services mentionnés devront être en mesure de garantir la sécurité de leurs employés et clients ou patients. 

Une deuxième étape prévue au 11 mai 

  • Réouverture des écoles obligatoires, ainsi que des autres commerces prévue. Des précisions sont à attendre et seront annoncées le 29 avril prochain. 

Une troisième étape prévue au 8 juin 

  • Les bibliothèques, musées et jardin botaniques devraient rouvrir à ce moment. Il en va de même pour d’autres lieux de divertissements. 
  • Une décision le 27 mai sera prise à ce sujet. Le Conseil Fédéral indique qu’il est prêt à réadapter sa stratégie à ce moment, si besoin est. 

Bien que le Conseil Fédéral n’ait jamais décrété de confinement strict général, les autorités continuent de recommander à la population de rester à la maison — en particulier pour les personnes dites “à risque” — et de respecter tant les mesures de distanciation sociale que celles d’hygiène. 

Les rassemblements de plus de cinq personnes restent également interdits au-delà du 27 avril. Cette mesure ne sera pas assouplie avant juin, précise pour l’instant le Conseil Fédéral. De plus et à l’heure actuelle, le port du masque n’est toujours pas recommandé pour les personnes n’étant pas considérées à risque. Toutefois, le port du masque reste recommandé pour les personnes à risque, comme pour celles exposées au virus de part leur activité professionnelle. Alain Berset rappelle à ce titre que cette décision s’appuie sur différents experts, et précise que les autorités sont prêtes à revenir sur cette mesure, notamment en fonction de l’évolution de la situation.

Finalement, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) annonçait mardi 14 avril que la Suisse avait sans doute passé le pic de l’épidémie. Selon les chiffres disponibles ce jeudi 16 avril, 26’732 cas positifs ont été testés dans tout le pays, avec 315 de cas en plus en une journée — contre plus de 1’300 cas déclarés en 24 heures au plus fort moment de la crise sanitaire.

Après les annonces du Conseil Fédéral, le gouvernement genevois attend des précisions

Le Conseil d’Etat genevois s’est exprimé devant la presse ce jeudi 17 avril. Antonio Hodgers, chef du gouvernement, l’a ainsi rappelé: c’est un déconfinement progressif qui va avoir lieu. Le ministre en charge de la santé, Mauro poggia rappelle pour sa part, que la situation est toujours qualifiée « d’extraordinaire » en se basant sur la loi Suisse sur les épidémies. Aussi, chaque stade du « déconfinement » devra être validé en fonction des mesures d’assouplissement mises en place à chacune des étapes. « Rien n’est acquis » ajoute d’un ton grave, Mauro Poggia qui précise encore que toutes les mesures de distanciation sociale, d’hygiène mais aussi de contrôle de police seront maintenues dans le canton. 

« Nous sommes en attente du Conseil Fédéral » annonce quant à elle la ministre Anne Emery-Torracinta. Une attente qui concerne d’une part les décisions qui seront précisées comme confirmées aux dates du 29 avril et du 27 mai par le Conseil fédéral. D’autre part, cette attente porte aussi sur la marge de manoeuvre qui sera laissée aux cantons et qui reste encore à définir comme à négocier. 

Points importants 

  • Le Conseil d’Etat rappelle que les modalités d’ouverture des écoles, de déconfinement mais aussi de protection en général – comment maintenir la distance sociale une fois les écoles et magasins ouverts? Quelles mesures sanitaires pourront-être garanties ou rendues obligatoires? – sont ainsi des éléments qui restent à affiner ces prochains jours, voire ces prochaines semaines par le Conseil Fédéral.
  • Avec la reprise progressive des activités économiques, mais le maintien des normes sanitaires — dont la distanciation sociale est un pilier — de nombreuses questions émergent. Une conférence de presse du médecin cantonal à ce sujet. est prévue pour ce jeudi 17 avril à 17h. 
  • Les crèches du canton sont tenues d’assurer un service d’accueil. Leur réouverture complète reste à définir, notamment en collaboration avec les différentes communes. 
  • La réouverture complète des frontières reste encore à négocier avec le Conseil Fédéral. C’est une “préoccupation centrale pour le gouvernement genevois”, précise Mauro Poggia. 

Photo par Thomas Peham sur Unsplash

1 comment on “Le Conseil fédéral opte pour une stratégie de déconfinement “lente et progressive”

  1. Pingback: COVID-19 Updates and Resources – The Graduate Press

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: